Rocher de Mutzig-Schneeberg
Après plusieurs tournées du côté de ce massif fort connu des randonneurs (Rocher de Mutzig, Schneeberg), j’ai pu élaborer ce parcours réservé toutefois aux vététises confirmés. Il fera appel à un pilotage un peu engagé en cross-country (les descendeurs trouveront cela évidemment très facile). Les passages délicats seront signalés pour vous faire une idée précise. Des points de vue exceptionnels vous attendent et beaucoup de plaisir en descente. La première remarque : ceux qui ont peur des dévers et n’aiment pas les longues montées monotones, passez votre chemin.
Fuckapital

Il n’est pas toujours facile d’expliquer en quoi consiste le capitalisme de surveillance. C’est encore moins facile si l’approche que l’on choisit n’est pas tout à fait celle qui a le vent en poupe. Doit-on pour autant se contenter d’une critique édulcorée du capitalisme de surveillance ? Elle n’offre qu’une alternative molle entre un capitalisme immoral et un capitalisme supportable. Essayons de ne pas avoir à choisir entre la peste et le choléra.

Rédiger et manipuler des documents avec Markdown

Rédiger des documents et élaborer un flux de production implique d’envisager clairement le résultat final. Formulé ainsi, cela pourra toujours sembler évident : que voulez-vous faire avec votre document ? À qui le destinez-vous ? Pour quels usages ? Après avoir livré quelques considérations générales relatives à la stratégie j’expliquerai comment j’envisage la rédaction de documents (souvent longs) avec Markdown vers ODT ou LaTeX.

Rando et VTT : dispositifs GPS et cartographie
Ce billet concerne tous ceux qui, dans le cadre d’activités de plein air (randonnée, VTT, trail) ont besoin d’une solution permettant de planifier et visualiser des parcours et disposer d’une solution mobile sur le terrain. Les logiciels cités ici ne sont pas tous libres : après avoir longuement cherché des solutions simples à mettre en œuvre, du moins qui ne nécessitent pas d’être un crack en Système d’Information Géographique, quelques compromis se sont imposés.
Casser les GAFAM... et recommencer
Dans les années 1970, l’économiste américaine Susan Strange théorisait l’économie politique des États-Unis relativement aux intérêts de marché. Elle démontrait dans ses travaux comment la stabilité économique des États-Unis ne dépendait pas du seul pilier des intérêts territoriaux assurés par leur puissance militaro-financière. Les jeux se jouaient à la fois sur les marchés intérieurs et extérieurs : conditions d’accès aux marchés, production de produits financiers, investissements et firmes multinationales. Elle identifiait plusieurs couches structurelles sur lesquelles devait reposer toute velléité impérialiste, c’est-à-dire la construction de plusieurs types d’hégémonies.